• Mary Waltz

Trois jours consacrés au dessin…

Mon fils aîné, Armand Bouveret, peintre illustrateur passionné et talentueux, m’a proposé que l’on passe trois jours ensemble à dessiner. C’est avec plaisir que nous transformons le salon en atelier pour cette mini résidence.

Le café du premier matin est l’occasion pour nous d’échanger sur les thèmes que nous souhaitons travailler.

Pour ma part, j’ai dans l’idée de réaliser un crâne qu’un ami m’a inspiré. Ce n’est pas l’aspect morbide que le crâne peut évoquer qui m’intéresse, j’aime imaginer la vie que la personne pouvait avoir de son vivant. De là, nous évoquons les momies et développons ce sujet. En me documentant, mon attention s’oriente vers les momies du Pérou que je trouve poignantes. Je décide de reproduire l’une d’entre elles.

Dans notre discussion se glisse, entre autre, la question des doutes que nous pouvons rencontrer et des freins qu’ils suscitent dans notre quotidien d’artiste : comment vivre de son art aujourd’hui ? Nous sommes si nombreux à nous poser cette question. A une heure où la numérisation bat son plein, où les lobbies reproduisent en série des œuvres à des prix défiant toute concurrence, comment redonner ses lettres de noblesses à une pratique artistique traditionnelle ? N’est-il pas navrant d’assister à la perte des savoir-faire si abondants de nos prédécesseurs ?

Suite à cet échange, Armand décide de réaliser un travail sur les doutes, sans modèle, tout droit sortis de sa tête.

Voici le résultat de nos travaux :


"Les doutes" par Armand Bouveret


"Momie du Pérou" par Mary Waltz