• Mary Waltz

01 - Le livre tunnel d'Armand...

- Armand : « Allo Maman, je dois faire un livre tunnel. Ça vous dirait de me donner un coup de main pour l’aspect technique, toi et Hugo ? »

- Mary : « Ha ben oui carrément ! Mais c’est quoi un livre tunnel ? »


J'ai trouvé peu d’infos sur l’origine du livre tunnel. Inspiré des décors mobiles de théâtre, il remonterait au XVIIème siècle.

Il ne se lit pas de gauche à droite mais d’avant en arrière ! Sa composition donne une illusion de profondeur, de perspective et invite le lecteur à se promener dans une scène, découvrant les détails au travers d’une petite lucarne.

Mais le mieux pour vous en expliquer le procédé et la finalité est de vous montrer ces photos :

Vous l’aurez compris, c’est un beau défi à relever. J’ai donc décidé, avec l’accord d’Armand, de partager avec vous l’avancée de ce projet.

Et c'est parti pour l’élaboration d’un livre tunnel sur le thème de « Tristan et Yseult »!

Pour commencer, voici le dessin initial d’Armand :

Au soucis d’esthétique et de narration s’ajoute la question de la découpe de l’illustration : quels éléments seront placés dans les différents plans.

Au premier plan, un homme dans un arbre est en train de regarder Tristan et Yseult. Le deuxième et troisième plan sont composés de faune et de flore. Dans le quatrième, Tristan et Yseult se disputent. Dans le cinquième, on apercevra un autre homme qui espionne la scène. Le sixième et dernier, la forêt.

Pour se faire une meilleure idée, il faut détourer ces différents plans sur un logiciel de traitement d'images, ce qui donne :

Cette découpe sera une base pour Armand qui va redessiner chaque plan pour adapter et nuancer les différents décors.

Mais avant ça, je décide de faire une pré-maquette qui nous permettra d'avoir une meilleure idée du rendu et d'aborder la question de l'assemblage du livre tunnel.

Le bilan est qu'il reste encore beaucoup à faire ! Chercher le bon papier pour les dessins, pour l'accordéon sur le côté, pour la couverture qui n'est pas encore présente, les découpes des différents plans et bien d'autres aspects techniques encore.


Mais nous n'en sommes pas encore là. Pour l'instant, Armand décide de revoir les proportions entre les six plans, d'en réduire certains et d'en agrandir d'autres pour une profondeur plus marquée. Hugo fait un rapide assemblage avec cette fois-ci, la lucarne pour un nouvel aperçu.

La suite implique beaucoup de travail, mais c'est avec plaisir que je la partagerai avec vous.

Quelques travaux d'Armand sur https://armand-bouveret.com